Historischer Bilderdienst

Startseite | Impressum | Über uns | Katalog | Versandkosten | Kontakt | Info | Hilfe | AGB | Datenschutz | Sitemap

Les milices valaisannes du XVIIIe au XXe siècle

Titel:
Das Walliser Militär vom 18. bis zum 20 Jahrhundert

Quelle:
Jacques Calpini, Sion Schweiz ohne Jahresangabe

Lieferumfang:
66 Bilder im JPEG-Format

Bildergalerie

 
 

20,00 EUR

Produkt-ID: U 558  

incl. 0% USt. zzgl. Versandkosten
Gewicht: 0.05 kg

Kurzfristig lieferbar  
 
Anzahl:   St



Preis in anderen Währungen

Alle vorhandenen Bildverzeichnisse können Sie hier herunter laden

Einzelbilder erhätlich. Geben Sie dazu bitte die Produkt-ID und Bildnummer(n) hier an.

Bildformat JPG. Bild- Textdateien auf CD/DVD per Versand oder per Download

Bestellungen per Download:
Die Freigabe der bestellten Bild- und Textdateien zum Download wird nach dem Bezahlvorgang über Google-Drive vorgenommen (Google Konto erforderlich). Sie erhalten dann eine E-Mail mit dem Download-Link innerhalb von 24 Stunden. Bitte laden Sie die Dateien innerhalb von 7 Tagen herunter.

Alle digitalen Bild- und Textdateien dürfen nur für eigene private Zwecke verwendet werden.
Für gewerbliche Nutzung und Veröffentlichungen in Druckwerken oder auf ihrer Homepage gelten Sonderpreise. Wir machen Ihnen gerne ein Angebot. bitte nehmen Sie hierzu Kontakt mit uns auf.

1. FUSILIER DU CONTINGENT BAS-VALAIS AN EN 1788
La coupe de l'habit est celle en usage en France et en Suisse à la fin de l'Ancien régime. « Les soldats élec-tionnaires » ainsi que ceux de la généralité seront habillés de l'uniforme suivant : chapeau uni avec un petit bord de velours, ganse blanche, cocarde blanche et rouge. Habit bleu, bavaroises et parements rouges, col « à la jésuite », veste, culotte, doublure rouges, boutons blancs, poches en travers garnies de trois boutons, sept sur chaque bavaroise, trois sur les parements. Guêtres blanches ; col noir. (Ordonnance pour le règlement militaire du 15 mai 1787. Portrait anonyme d'un officier, 1789.)

2. INFANTERIE HELVETIQUE EN 1798
L'uniforme reflète, dans sa coupe et sa forme, une profonde influence française. Bicorne noir, ganse blanche, cocarde aux couleurs helvétiques. Habit bleu foncé, col montant écarlate, parements, pattes et revers jaunes clair, doublure rouge, boutons blancs, culotte et gilet blancs ; guêtres noires. (Loi du 17 décembre 1798. Gravures de l'époque.)

3. OFFICIER D'INFANTERIE HELVETIQUE EN 1799
Chapeau-cadran en lieu du bicorne. Tunique bleu foncé, col, parements, pattes et doublures rouges passe-poilés jaune, revers jaunes passepoilés rouge, sept boutons à distance égale sur les revers, trois sur les pattes de parements. Gilet bleu foncé assez long pour cacher la ceinture. Culotte bleu foncé, à pont. Guêtres noires jusqu'à la jarretière. (Ordonnance du 17 novembre 1799. Portrait de Michel Dufour, 1799.)

4. FUSILIER EN 1803
Coupe et forme de l'habit comme celles de l'infanterie helvétique. Chapeau à trois cornes bordé de noir. Habit bleu foncé, col montant, parements, revers, doublure rouges, boutons blancs. Veste et culotte bleu foncé ; cravate noire. Guêtres noires jusqu'à la jarretière. Buf-fleterie blanche. (Loi du 31 mai 1803, art. 23.)

5. GRENADIER EN 1803
Même uniforme que les fusiliers. Epaulettes en laine rouge. (Loi du 31 mai 1803, art. 24, par. 3.)

6. CAPITAINE DE GRENADIERS EN 1803
Uniforme comme précédemment. Epaulette et contre-épaulette argent. (Loi du 31 mai 1803, art. 24, par. 1 et 2. Portrait de Charles-Pierre-Marie-Louis d'Odet, 1809.)

7. GRENADIER EN 1810
Soldat du Département du Simplon. Habit rouge, collet, revers, parements, pattes de parements, retroussis blancs passepoilés rouge. Gilet et culotte blancs ; guêtres noires. Shako à bord supérieur et inférieur, plumet, cordons, raquettes rouges ; aigle doré. C'est l'uniforme du « Bataillon valaisan » au service de France qui devint tenue des soldats valaisans devenus français depuis 1810. (Uniforme au musée de Valère. Portrait de Janvier d'AIlèves, 1807. Documents des collections alsaciennes.)

8. FUSILIER EN 1815
Porte la marque d'une profonde influence autrichienne. Chapeau « à la Guillaume Tell », ganse et bouton blancs, cocarde « accoutumée du pays », galon blanc en laine, au bas de la forme. Habit-veste bleu foncé à un rang de boutons, col, parements, retroussis et passepoils rouges. Pantalon bleu foncé. Galons rouges de chaque côté de la couture extérieure. Guêtres noires à mi-jambe. (Arrêté de la Commission des 13 dizains de la République et Canton du Valais, du 25 mars 1815.)

9. FUSILIER EN 1817-1819
Shako à plaque cantonale argent et pompon rouge et blanc. Habit coupé droit conformément à l'ordonnance fédérale, bleu foncé, revers et doublure écarlate, collet montant et parements bleu céleste passepoilés rouge ; deux rangs de boutons argent au revers, trois à la patte de poche, en long ; passepoils rouges à la poche et aux pans ; deux étoiles en drap blanc sur les retroussis. Pantalon bleu céleste. (Loi sur l'organisation militaire du 24 mai 1817, et des 6, 7 et 16 décembre 1819, art. 90.)

10. CAPITAINE D'INFANTERIE EN 1819
Même habit qu'auparavant. Epaulette et contre-épau-lette argent, hausse-col argent avec écusson aux armes cantonales, pantalon collant, bottes, shako garni d'un galon argent, d'une largeur de dix lignes. (Loi de 1817-1819, art. 98, 99 et 100. Portraits d'officiers de l'époque. Dessin de Rousselot.)

11. CHASSEUR DE 1817-1819
Même uniforme que le fusilier ; epaulettes vertes à bouillon rouge ; pompon du shako rouge et vert ; cor de chasse en drap blanc sur les retroussis. L'homme exécute le 5ème mouvement de la charge en douze temps: «Déchirez la cartouche». (Loi de 1817-1819, art. 90.)

12. CAPITAINE EN MANTEAU : 1817-1819
Capote grise à collet montant, de la couleur de l'habit, descendant jusqu'au milieu de la jambe. (Loi de 1817-1819, art. 138.)

13. CARABINIER DE 1817-1819
Bonnet de police vert à passepoils jaunes. Habit de même coupe que l'infanterie, vert foncé, collet, parements, doublures, revers de même couleur ; passepoils jaunes aux collets, revers, parements, poches, retroussis ; un cor de chasse et une grenade en drap jaune aux retroussis. Pantalon vert avec deux bandes jaunes de six lignes de large. (Loi de 1817-1819, art. 91.)

14. LIEUTENANT DE CARABINIERS EN 1817-1819
Même habit que précédemment. Epaulette et contre-épaulette comme les capitaines mais traversées par une raie de soie rouge ; hausse-col doré ; dragonne or et rouge. Garnitures de shako or ; galon or de huit lignes de large. (Loi de 1817-1819, art. 98, 99 et 100. Portraits d'officiers.)

15. CARABINIER EN CAPOTE DE 1817-1819
Garnitures de shako jaunes. Pompon vert et jaune. Capote grise à collet vert foncé comme l'habit, descendant jusqu'au milieu de la jambe. (Loi de 1817-1819, art. 89.)

16. SOUS-LIEUTENANT PORTE-DRAPEAU EN 1817-1819
Habit de l'infanterie ; épaulette et contre-épaulette argent traversées par deux raies de soie rouge, dans le sens de la longueur ; hausse-col argent. Garnitures de shako argent ; galon argent de sept lignes de largeur. Drapeau aux couleurs cantonales traversé d'une croix blanche portant en son milieu l'écusson cantonal entouré d'une couronne de feuilles de chêne. Chaque quartier du drapeau porte neuf flammes ondulées dont cinq de couleur cramoisi et quatre blanches ; cravate aux couleurs fédérales. (Loi de 1817-1819, art. 98, 99 et 100 ; règlement de 1827, art. 201.)

17. COMMANDANT D'ARRONDISSEMENT EN 1817-1819
Tenue de l'infanterie avec boutons or, épaulettes or, à bouillons. Chapeau uni garni de plumes. (Loi de 1817-1819, art. 97. Portrait du colonel Dominique Weger, 1828.)
18. SOLDAT DU TRAIN, 1817-1819
Même tenue que l'infanterie : boutons et garnitures du shako jaunes. Garniture de peau noire au pantalon. (Loi de 1817-1819, art. 92.)

19. SOUS-LIEUTENANT DU TRAIN EN 1817-1819
Même tenue que les officiers d'infanterie : garnitures de shako et boutons jaunes ; épaulette et contre-épaulette jaunes traversées par deux raies de soie rouge dans le sens de la longueur. Chabraque bleu foncé bordée de bleu céleste et passepoilée rouge. (Loi de 1817-1819, art. 100, 97.)

20. SAPEUR DE 1817-1819
Habit de l'infanterie ; épaulettes en laine rouge ; grand tablier de peau blanche ; deux haches en sautoir sur les manches, en drap rouge ; quatre grenades en drap blanc aux retroussis. Bonnet à poil garni d'un cordon blanc et d'un plumet rouge. (Loi de 1817-1819, art. 103.)

21. TAMBOUR-MAJOR EN 1817-1819
Habit de l'infanterie ; galons argent au collet, aux revers, aux parements et aux poches ; grenades argent aux retroussis ; épaulettes à franges mêlées argent et soie ou laine rouge ; galons de sergent-major. Pantalon collant avec deux galons argent ; bottes courtes. Tricorne bordé argent et orné d'un panache rouge et blanc. Sabre en baudrier. (Loi de 1817-1819, art. 94. Dessin de Rousselot.)

22. TAMBOUR EN 1817-1819
Habit de l'infanterie ; nids d'hirondelles en galons rouges et blancs ; trois galons de même couleur, en soie, sur l'avant-bras ; un galon pareil au collet. Caisse de tambour en cuivre ; cercles peints aux couleurs cantonales ; collier garni d'un porte-baguette en laiton. (Loi de 1817-1819, art. 103. Dessin de Rousselot.)

23. MUSICIEN EN 1817-1819
Habit bleu céleste à revers, collet et parements en velours cramoisi ; boutons blancs ; un galon au collet et des trèfles en place de contre-épaulettes. Pantalon bleu céleste, collant ; bottes courtes. Panache blanc au shako. (Loi de 1817-1819, art. 93.)

24. CHIRURGIEN DE BATAILLON EN 1817-1819
Habit gris-clair (gris de brochet) à collet et parements de velours noir ; trois boutonnières or au collet, de trois lignes de largeur. Pantalon gris-clair. Passepoils noirs aux revers, aux poches et aux retroussis. Chapeau à trois cornes. (Loi de 1817-1819, art. 97.)

25. FUSILIER EN 1827
Coupe de l'habit comme auparavant. Collet rouge pas-sepoilé de bleu, revers et parements bleus passepoilés de rouge, pantalon bleu céleste comme auparavant. Shako de six pouces et demi sur le devant et sept sur le derrière, garnitures de métal argenté, modèle de la plaque modifié, pompon rouge et blanc comme auparavant. (Règlement militaire du 10 décembre 1827, art. 170, 171, 173, 178, 179 et 182.)

26. CAPITAINE D'INFANTERIE EN 1827
Tenue comme auparavant, épaulette et contre-épaulette argent, hausse-col doré à écusson cantonal argent, pantalon large de la troupe, bleu céleste. (Règlement de 1827, art. 187, 190 et 195. Nombreux portraits d'officiers.)

27. CAPORAL DE CHASSEURS EN 1827
Tenue comme auparavant, deux galons en fil ou poil de chèvre blancs sur l'avant-bras, de huit lignes, sabre-briquet en baudrier blanc. (Règlement de 1827, art. 196, 67 et 68. Dessin de Rousselot.)

28. CHASSEUR EN CAPOTE EN 1827
Capote grise à collet montant bleu foncé, descendant jusqu'au milieu de la jambe, épaulettes vertes à bouillons rouges. (Règlement de 1827, art. 169, 171, 172, 173 et 174.)

29. LIEUTENANT EN TENUE DE QUARTIER
EN 1827
Redingote à collet montant, bleu foncé ; bonnet de police à revers bleu foncé et flamme bleu céleste, houpe en drap rouge et blanc, galon argent, de huit lignes. Pantalon bleu céleste. (Règlement de 1827, art. 187.)

30. CARABINIER EN 1827
Habit comme celui de l'ordonnance de 1819. Poire à poudre suspendue à un cordon vert, sac de chasse, buffleterie noire. (Loi de 1817-1819, art. 91.)

31. LIEUTENANT DE CARABINIERS EN 1827 .
Habit conforme à l'ordonnance de 1817-1819; pantalon large garni de deux bandes jaunes ; garnitures du shako or ; cornet de chasse suspendu à un cordon vert. (Règlement de 1827, art. 190, 191, 193, 187 et 195. Dessin de Rousselot.)

32. CAPITAINE DE CARABINIERS EN TENUE DE QUARTIER EN 1827
Redingote à collet montant, vert foncé ; bonnet de police à revers et flamme vert foncé, houpe jaune et vert ; galon or, de
dix lignes de largeur. Pantalon vert foncé à deux bandes jaunes. (Règlement de 1827, art. 187.)

33. TROMPETTE DE CARABINIERS EN 1827
Tenue des carabiniers, nids d'hirondelles en galons rouge et blanc ; un galon de même couleur, en soie, sur l'avant-bras et un au collet. Cornet de chasse en cuivre suspendu à un cordon de laine verte. (Règlement de 1827, art. 153.)

34. ARTILLEUR EN 1827
Tenue de l'infanterie ; boutons et garnitures du shako jaunes ; épaulettes de laine rouge, grenades blanches aux retroussis. L'artillerie est attachée au corps de la land-wehr cantonale. (Règlement de 1827, art. 184.)

35. MARECHAL DES LOGIS DU TRAIN EN 1827
Tenue de l'infanterie ; boutons et garnitures du shako jaunes ; garniture de peau noire au pantalon ; un galon or au-dessus du parement. Sabre de cavalerie en ceinturon. (Règlement de 1827, art 162, 163 et 196.)

36. TROMPETTE DU TRAIN EN 1827
Tenue du train, nids d'hirondelle en galons rouge et blanc, galon de même couleur, en soie, sur l'avant-bras et autour du collet, cornet de chasse suspendu à un cordon de laine rouge. Sabre-briquet en ceinturon blanc. (Règlement de 1827, art. 153, 162 et 163.)

37. SAPEUR EN 1827
Tenue de l'infanterie, épaulettes en laine rouge, grand tablier de peau blanche, sur les manches, deux haches en sautoir, quatre grenades de drap blanc aux retroussis, bonnet à poil garai d'un cordon blanc et d'un panache rouge. Sabre en baudrier, hache avec son fourreau. (Règlement de 1827, art. 179. Portrait de Etienne-Félix Collombin, de Prareyer, 1844.)

38. TAMBOUR-MAJOR EN 1827
Tenue de l'infanterie, brandebourgs au collet, aux revers, aux parements et aux poches ; galons de sergent-major ; grenades argent aux retroussis ; épaulettes à bouillons argent et soie rouge ; baudrier écarlate galonné d'argent avec une plaque de métal argenté aux armes du canton. Comme coiffure, colback avec panache blanc. Pantalon bleu céleste avec deux galons argent. (Règlement de 1827, art. 180.)

39. TAMBOUR EN 1827
Tenue de l'infanterie, nids d'hirondelles en galons rouges et blancs, un galon en soie, de même couleur au-dessus du parement et un semblable autour du collet. Bonnet de police à revers bleu foncé et flamme bleu céleste, passepoils rouges, houpe en drap rouge et blanc. Equipement comme auparavant. (Règlement de 1827, art. 196.)

40. MUSICIEN EN 1827
Habit bleu céleste à revers, collet et parements écarlate, galons au collet et aux parements, argent, quatre grenades aux retroussis. Pantalon large. Bonnet de police bleu céleste pqssepoilé rouge. (Règlement de 1827, art. 181.)

41. CHIRURGIEN DE BATAILLON EN 1827
Habit gris-clair (gris de brochet), collet et parements de velours noir deux boutonnières or au collet et aux parements ; pantalon gris-clair ; passepoils noirs aux revers, aux poches et aux retroussis, grenades or sur les retroussis. Chapeau à trois cornes. (Règlement de 1827, art. 187 et 194. Habit au musée national, à Zurich.)

42. SOLDAT DE LA LANDWEHR EN 1827
Capote de l'infanterie, pantalon bleu ou vert suivant l'arme, fait en draps du pays, guêtres, shako. (Règlement de 1827, art. 32, 183 et 188.)

43. COLONEL D'ETAT-MAJOR CANTONAL VERS 1840
Habit bleu foncé à deux rangs de boutons, doublure rouge, pantalon blanc. Bicorne orné d'un panache de plumes blanches. (Portraits d'Adrien de Riedmatten, 1838 et de Elie-Nicolas de Roten, 1845.)

44. FUSILIER EN 1843
Habit bleu foncé à un rang de boutons argents, collet rouge passepoilé bleu, revers bleu foncé passepoilés rouge, retroussis rouges avec une étoile blanche. Shako de l'ordonnance de 1827. Buffleterie blanche. Pantalon bleu foncé à passepoils écarlates. (Règlement fédéral sur l'habillement et l'équipement des différentes armes de l'armée fédérale, du 8 août 1843, art. 17, 19, 20, 25, 26, 27 et 28.)

45. MAJOR D'INFANTERIE EN 1843
Même uniforme que ci-dessus, épaulettes argent, à franges, hausse-col argent, galon argent au shako, de douze lignes de large. (Règlement fédéral de 1843. Portraits d'officiers.)

46. CHASSEUR EN 1843
Tenue de l'infanterie. Epaulettes vertes à tournantes rouges comme auparavant, cors de chasse blancs aux retroussis. (Règlement fédéral de 1843.)

47. CARABINIER EN 1843
Tenue conforme aux règlements fédéraux. Habit vert foncé, à collet et parements noirs, un rang de neuf boutons jaunes. Plus d'épaulettes. Shako de l'ordonnance cantonale de 1827. (Règlement fédéral de 1843.)

48. ARMEE CANTONALE : COMMANDANT 1846-1847
Uniforme conforme aux règlements fédéraux. Echarpe blanche en filet de soie avec glands en soie. Chapeau gancé, garni d'une plume noire en bordure. (Bases de l'organisation de l'armée et règlement pour la landwehr cantonale de la république et canton du Valais, du 5 juin 1846. Précis des attributions et devoirs attachés aux divers grades et emplois de l'armée cantonale de la république et canton du Valais, 5 juin 1846. Photographie du colonel Guillaume de Kalbermatten.)

49. CHEF D'ETAT-MAJOR DE L'ARMEE CANTONALE : 1846-1847
Même uniforme que précédemment. Echarpe rouge à glands de soie blanche. Epaulettes or, à bouillons. (Règlements du 5 juin 1846.)

50. COMMANDANT DE BRIGADE DE L'ARMEE CANTONALE: 1846-1847
Même uniforme que précédemment. Echarpe rouge avec glands en soie de même couleur. (Règlements du 5 juin 1846.)

51. AIDE-DE-CAMP DE L'ARMEE CANTONALE: 1846-1847
Uniforme fédéral. Epaulette et contre-épaulette argent. Suédoise en soie blanche au bras gauche. (Règlements de 1846.)

52. CAPITAINE D'ETAT-MAJOR DE LANDWEHR
EN 1846
Tunique à collet montant, à un rang de boutons, de couleur verte à boutons jaunes pour les officiers de carabiniers et de mousquetaires, de couleur bleue à boutons blancs pour ceux des fusiliers et artilleurs. Pantalon de même couleur, uni. Chapeau rond, en feutre noir, garni d'un cordon aux couleurs cantonales, à petits glands. (Bases de l'organisation de l'année et règlement pour la landwehr cantonale, du 5 juin 1846, art. 58.)

53. FUSILIER EN 1851
Uniforme conforme à l'ordonnance fédérale. Shako conique en feutre noir, ganse, écusson en forme de demi-soleil argent, pompon avec flamme aux couleurs de la compagnie. Capote en drap bleu-gris, à deux rangs de boutons. Pantalon bleu foncé à passepoils rouges, pris dans des guêtres en toile blanche. (Loi fédérale sur l'armement et l'équipement de l'armée fédérale, du 27 août 1851. Règlement sur l'habillement, l'armement et l'équipement de l'armée fédérale, du 27 août 1852, art. 2 et 5.)

54. CARABINIER EN 1851
Shako conique comme ci-dessus, ganse, numéro de compagnie, deux carabines en sautoir en métal jaune, cocarde cantonale. Habit en drap vert foncé, un rang de boutons jaunes, collet montant, parements ronds, retroussis noirs, petit cor de chasse en drap vert sur chaque retroussi, passepoils noirs aux poches. Pantalon vert foncé passepoilé de noir. (Lois fédérales de 1851 et 1852, art. 3.)

55. MUSICIEN EN 1856
Shako conforme à l'ordonnance fédérale, lyre sous la cocarde. Tenue de l'infanterie, bleu foncé, collet, parements, passepoils amarantes, deux contre-épaulettes en forme de trèfle, argent. (Règlement du 12 décembre 1856 sur la fanfare cantonale, art. 5 et 6.)

56. SOLDAT DE LANDWEHR EN 1857
Habit civil avec brassard rouge et blanc. Casquette verte ou bleue avec cocarde et numéro (Arrêté du 7 janvier 1857 sur l'organisation de la landwehr, art. 2 et 3.)

57. SOLDAT DE LANDWEHR EN 1860
Capote conforme à l'ordonnance fédérale. Chapeau de feutre gris orné d'une cocarde cantonale. Même tenue que la landwehr bernoise. (Arrêté du 18 août 1860 relative à l'organisation de la landwehr, art. 1.)

58. CHASSEUR EN 1861
Képi de forme conique, en feutre noir, ganse et numéro de bataillon en métal blanc, jugulaire de cuir, pompon sans flamme, aux couleurs de la compagnie. Tunique de drap bleu foncé croisant devant avec deux rangées de boutons blancs, collet droit, rouge, parements ronds, passepoilés rouge. Pantalon gris-bleu, passepoilé rouge, pris dans des guêtres écru. Ceinturon de cuir noir avec porte-sabre et porte baïonnette, sabre-briquet. Epau-lettes vertes à tournantes rouges. (Arrêtés fédéraux du 17 janvier 1861 et du 15 janvier 1862, art. 2, 9, 15 et 29. Photographies.)

59. CARABINIER EN 1861
Chapeau rond, en feutre, tour de tête entouré d'un galon de cuir noir verni, jugulaire comme au képi, deux carabines en sautoir et numéro de compagnie en métal jaune, cocarde cantonale sur le côté gauche, plumet en plumes de coq retombant vers l'arrière. Tunique verte à deux rangs de boutons jaunes, collet noir, parements passepoilés de noir. Pantalon gris-bleu comme l'infanterie, mais avec passepoils noirs. Epaulettes vertes à franges noires. Guêtres, ceinturon comme l'infanterie. (Règlements fédéraux de 1861 et 1862, art. 3, 9 et 15. Photographies de carabiniers valaisans.)

60. CHEF DE BATAILLON DE LANDWEHR EN 1861
Tunique et pantalon comme en 1846, casquette avec insignes de grade : un galon large et un liseré. (Arrêté du 18 août 1861 relatif à l'organisation de la landwehr, art. 1 Arrêté du 6 juin 1861 sur l'organisation de la landwehr, art. 7.)

61. SOLDAT DE LANDWEHR EN 1861
Blouse en mi-laine de couleur gris de fer, avec passe-poil, serrée à la taille par une ceinture de cuir. Chapeau de feutre gris comme en 1860. (Arrêté du 6 juin 1861, art. 7.)

62. FUSILIER EN 1870
Tunique comme auparavant, bleu foncé, collet droit, rouge, parements bleu foncé passepoilés rouge, deux rangs de boutons blancs. Pantalon gris bleu passepoilé rouge, pris dans la guêtre écru. Képi en feutre noir, de forme conique, la partie postérieure légèrement bombée, à aile étroite s'élargissant en avant et en arrière, impériale et pourtour vernis noir, garnitures en métal blanc, pompon aux couleurs de la compagnie. (Arrêté fédéral du 27 avril 1868. Arrêté fédéral du 20 janvier 1869 concernant la coiffure de l'armée suisse. Photographies.)
63. FUSILIER EN TENUE DE CAMPAGNE, 1900 Vareuse en drap bleu foncé sans garnitures ni pattes, deux poches extérieures sur la poitrine. Pantalon en drap foncé mêlé, passepoils rouges, képi en feutre, à visière antérieure et postérieure, fusils en croix et numéro de bataillon en métal blanc, cocarde cantonale en fer blanc, pompon aux couleurs de la compagnie. (Capote de drap bleu mêlé roulée sur le sac. Fusil modèle 1889. (Règlement sur l'habillement et l'équipement de l'armée suisse, du 11 janvier 1898. Photos et documents divers.)

64. ADJUDANT PORTE-DRAPEAU EN 1939 Uniforme en drap gris-vert. Tunique à un rang de six boutons gris-vert avec croix fédérale, quatre poches extérieures soit : deux sur la poitrine et deux sur le devant des basques, pattelette vert foncé sur le devant du col. galon doré autour du col, pattes vert foncé sur les parements, galons d'adjudant. Casque d'acier. (Règlement sur l'habillement, du 30 décembre 1926, photos, documents et souvenirs personnels.)

Zugriffe heute: 1 - gesamt: 200.